Mission de l'école chrétienne |

Onglets principaux

Mission

Face à la crise de la transmission vécue actuellement par nos sociétés, n’est-il pas utile d’examiner à frais nouveaux le lien entre notre enseignement et le christianisme, source de notre inspiration, et de revoir, si nécessaire, la manière de l’expliquer?

10 ans après

Les travaux du Congrès de 2012 se sont donc penchés sur « Mission de l’école chrétienne », le projet éducatif de l’enseignement catholique. Constat: si le texte est en harmonie avec les objectifs déterminés lors du Congrès, le style, le vocabulaire et la présentation méritent une actualisation. Comment exprimer clairement – et agréablement – le message, notamment auprès des enseignants et des parents? Plutôt que de modifier le texte initial, il a été convenu d’en pointer le cœur dans ce qu’il a de plus pertinent. Tonifié par une mise en page alerte, mis en valeur par des photos et des couleurs vives, le texte a été découpé différemment. Certains commentaires ont été actualisés. Des précisions ont été apportées sur l’organisation de l’enseignement et sur le cours de religion catholique. Des liens avec le Congrès de 2012 et avec le texte de 2013 de l’Eglise sur le dialogue interculturel ont été soulignés.

Accents

Dans une société déconfessionnalisée, s’adressant à un public pluriel, l’enseignement catholique ne doit-il pas repenser son identité chrétienne? Comment réconcilier espace public et convictions personnelles? L’enseignement catholique entend répondre à ces questions en rappelant son projet: être au service du jeune dont il espère faire une personne de conviction, qui prend sa place dans la société d’aujourd’hui. Et cette mission, il la remplit en faisant résonner la parole de Dieu et en gardant vivante la mémoire de son histoire. C’est de tout cela qu’il est question dans "Mission de l’école chrétienne". La philosophie générale du document est bien, en effet, de rechercher des articulations, des liens entre des éléments qu’on aurait plutôt tendance à séparer. Du texte, on peut dégager trois accents principaux: le premier, le choix de parler d’identité plutôt que de spécificité; ensuite, l’affirmation d’une unité entre formation humaine et formation chrétienne; enfin, l’articulation de la mission pastorale de l’école avec sa mission sociale.

Malentendus

Le texte a également été repensé en fonction du public auquel il est destiné, ce qui a conduit à expliciter certains termes à l’origine de malentendus. Ainsi en va-t-il du mot "évangéliser", parfois compris comme "convertir" et aussitôt associé à l’idée d’endoctrinement, de propagande ou de prosélytisme. Il était important de redire qu’il s’agit bien de faire de l’éducation à la lumière de l’Évangile, en étant guidé par la conviction que la voie qu’Il propose conduit à être pleinement humain. Quant aux valeurs, si elles ne sont pas l’apanage des seuls catholiques, elles revêtent une signification particulière en ayant été assumées de façon radicales par Jésus, qui leur a donné une force et un éclat singuliers.

Vous pouvez télécharger le document complet ici :

Personnes de contact

Claude Gillard
Délégué épiscopal Malines-Bruxelles
Alain DEHAENE
Directeur Diocésain
Anne-Françoise DELEIXHE
Directrice diocésaine